L'essentiel e(s)t l'invisible, une hantologie en deux points

Troisième prix ex aequo, L’essentiel e(s)t l’invisible, une hantologie en deux points, d’Adrien Guignard.

{{Nom, Prénom: Adrien Guignard
Faculté: Lettres}}

(…)
Il est parfois prétentieux de se prendre pour un gosse, un débile ou pour un fou. Prétentieux de se comprendre donc, au sens de se prendre pour con. Le ridicule et l’ironie restent d’ailleurs des formes d’orgueil, quand bien même elles s’in-formeraient elles-mêmes par l’exhibition jubilatoire et/ou pathétique de leurs biffures. Pour user et m’abuser d’une amphibologie, gageons qui si l’orgueil sanctionné précédemment peut bien traditionnellement s’assimiler à quelque co-naissance dia13-bolique: il en souffre. Cette souffrance, pour être double et originelle, n’en est pas pour autant originale, certes. L’auteur allant donc conventionnellement bien mal, souhaitant pourtant – comme on dit – parer son propos au plus simple, presse les restes de ses pensées pour constater que les médiations que les méditations plus ou moins minutieusement déconstruites et disséminées précédemment bénéficient d’un précieux gain cognitif s’il y ajoute quelques compréhensions contenues dans: Le Petit Prince. Après tout, si l’on en croit les récentes quatrièmes de couverture, Le Petit Prince et Derrida ont atteint quelques sublimités dans l’espace mondial des reconnaissances intellectuelles14 . Pour ne pas dire des humanités. Mais pour, en revanche, laisser entendre que cette reconnaissance habiterait la terre des médiations, une formule dont l‘Occident démocratique du centenaire de la naissance de Saint-Exupéry s’accorde à comprendre qu’elle signifie la «terre des hommes». Puisqu’un vague «Zeitgeist» ou, plus modestement quelques stratégies éditoriales promeuvent Le Petit Prince et Derrida au grade de médiations «universelles», notre époque serait bien ingrate si elle leur refusait le droit de participer à la construction d’un mot ordre canonique dans ses diverses réduplications humanistes. Je le cite, et place à la caisse d’épargne la référence: «comprendre les compréhensions».

(…)

13 Selon Robert, dia- est un élément signifiant «séparation» et di- «deux fois».
14 Le collectif cité en note 12 parle de «l’onde bienfaisante et consolatrice» d’une fable «entrée dans la légende», quant au quatrième de couverture de: Moscou aller-retour (1995, Ed. de l’aube), il y est question d’un «immense intellectuel» dont les œuvres sont des «classiques». Ceci n’aura donc pas été une note pour justifier la raison d’une comparaison Hors livre insuffisamment disséminée.

Still quiet here.sas