Le Parfum

Culture // Chroniques deluxe

Musique, cinéma, littérature, bande dessinée, sites internet… L’auditoire vous propose à chaque numéro de découvrir quelques perles rares. De la culture à consommer sans modération

Tom Tykwer
Metropolitan FilmExport, 2006

Adapté du roman bien connu de Patrick Süskind, le dernier film de Tom Tykwer a un je-ne-sais-quoi d’énervant. Oui, l’ambiance y est, incontestablement. Tout en accélérations et en ralentis, le rythme saccadé convient parfaitement et entraîne le spectateur à la manière du mouvement lancinant et obsédant d’une odeur. Les décors et le traitement de la lumière, tout comme celui des sons et de la musique, sont également une franche réussite. Toujours en alternance, mais toujours ciselé et maîtrisé. Trop parfait? Peut-être. Si le dynamisme et l’ambiance du roman sont respectés, malgré les raccourcissements imputables à toute adaptation cinématographique, il manque véritablement quelque chose, un si petit quelque chose que cela en devient agaçant. Mise à part la scène ridicule du lynchage avorté de Grenouille, on ne peut pourtant guère relever de fausses notes. Les acteurs ne surjouent pas, Dustin Hoffmann se permettant même une prestation qui n’a rien à envier à ses meilleurs années. Mais que manque-t-il alors? Serions-nous trop exigeants à vouloir plus d’engagement, plus d’âme? Il semble manquer la petite étincelle, celle qui, d’une pichnette, aussi modeste soit-elle, donne vie à ce que l’on peut considérer comme une magnifique fresque.

Still quiet here.sas