Lorsque la Lyon rugit, les souris courent!

La violence faisait rage ce matin aux alentours du château du gouvernement à Lausanne. Emmenés par la Fédération des Associations d’Etudiants, des étudiants ont attaqué la forteresse à coups de croissants.

C’était contre le nouveau règlement des assistants que les manifestants ont apporté, ce matin, les croissants au personnel du Département de la Formation et de la Jeunesse, dirigé par Anne-Catherine Lyon. L’opération « petit-déjeuner » avait pour but de sensibiliser le Département aux revendications des assistants qui craignent une dépréciation de leur statut à l’Université.
« La manifestation était monstrueuse, assure Julien Wicki, secrétaire générale de la Fédération des Associations d’Etudiants. Nous avons quand-même eu près de 40 personnes, à un moment! » La stratégie de la matinée avait beaucoup été étudiée avant de débuter. Faut-il acheter des croissants frais? Ou prendre des croissants tout moisis, pour pouvoir les lancer sur le DFJ en scandant des propos nerveux: « Nos croissants sont racis, mais plus digestes que le règlement des assistants que vous voulez nous faire avaler! »
La manifestation s’est déroulée dans un esprit bon enfant: « J’ai pu faire des papouilles à mon Julien Wicki préféré », déclare Joël, fougueux étudiant depuis bientôt dix ans.
Quant à la police, à l’heure où nous mettons sous presse (en ligne), elle ne peut donner un nombre officiel de manifestants.

Still quiet here.sas