Category Archives: Spectacles

Un malade à l’imagination débordante

Il est parfois rare de se laisser surprendre par un grand classique. C’est pourtant la prouesse réalisée par Jean Liermier dans sa version du Malade imaginaire de Molière, créée au Théâtre de Carouge.

NEONS | Compagnie Philippe Saire

NEONS, c’est avant tout une expérience visuelle. Des arrêts sur image splendides, où la lumière est exploitée dans toutes ses formes. Tantôt c’est un clair-obscur violent, imposant certaines formes au regard au sein d’un noir absolu. Tantôt ce sont des apparitions fugaces, des illusions, des jeux qui amènent certaines figures à surgir de l’obscurité, comme cette image troublante d’un âne tout droit sorti du Songe d’une nuit d’été et révélée par un reflet…

Vous voulez voir la Cie Philippe Saire gratuitement?

L’auditoire vous offre des places pour la dernière création de Philippe Saire, NEONS! Tout ce que vous avez à faire, c’est envoyer un mail à auditoire@gmail.com avec vos noms et prénoms, en précisant dans l’objet « concours NEONS ». Dépêchez-vous, le nombre de places est limité!!

Hughie, Erié et le Théâtre

Chronique romancée d’une expérience théâtrale : Hughie, jouée du 4 au 22 décembre au théâtre de Vidy à Lausanne.

Vaudeville des temps modernes

Pleins feux sur la pièce de théâtre On est pas bien, là ?, superbe hommage à la non moins plaisante cinématographie de Bertrand Blier, à voir jusqu’au 23 novembre au Théâtre des Trois P’tits Tours à Morges.

La Passion selon Astier

Que ma joie demeure ! De et avec Alexandre Astier Mis en scène par Jean-Christophe Hembert

Preview : Que ma joie demeure !, d’Alexandre Astier

Ce week-end, Bach débarque à Genève. Pas le véritable Jean-Sébastien (non, celui-là est très franchement décédé), mais l’incarnation qu’en donne Alexandre Astier dans son spectacle Que ma joie demeure !. L’auteur de Kaamelott y interprète seul le célèbre compositeur pour un cours musical aussi pointu que décalé.

Le cheval comme bête humaine

La compagnie Shanju était ce week-end à Ecublens pour nous faire découvrir sa dernière création. Entre panache et lyrisme.

Et si j’allais voir un ballet ?

Lorsque l’on m’a proposé d’assister à la dernière du Béjart Ballet Lausanne au théâtre de Beaulieu, je me suis d’abord dit que ce n’était pas pour moi. Trop abstrait, inaccessible, réservé à seulement quelques-uns.

LE PROFANE FACE A LA DANSE

Aparté C’est en amatrice – connaissant surtout ce qu’on appelle les « classiques » contemporains, telle la célèbre Pina Bausch – que je me suis rendue au Théâtre de Beaulieu pour assister à quatre ballets proposés par la compagnie Béjart. J’avoue qu’à chaque fois que je vais admirer « de la danse », un mauvais réflexe s’empare de moi : comment interpréter les chorégraphies ?

Shanju, l’onirisme poétique

Un café-théâtre émaillé d’éclectisme, des comédiens à la croisée des arts. Cavaliers? Acrobates? Jongleurs? Un peu des trois sans doute.

Les pros de l’impro investissent la Grange !

Alors que le froid prend ses quartiers dans nos régions, la Grange de Dorigny offre un programme des plus chaleureux, avec un mois décembre consacré à nos pros de l’impro. Entre rire et bonne humeur, une ambiance festive est garantie, non seulement pour les amoureux du spectacle en tout genre, mais aussi pour tout amateur de nouvelles sensations. Laissez-vous surprendre par la créativité des rois de l’impro, vous qui serez les témoins d’une représentation unique, le spectacle de l’éphémère.