X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles de: Séverine Chave
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | »
Interview | La Comédie musicale improvisée
Ils sont un peu tarés, ils jouent tous les soirs à la Ruche pendant le Paléo et régulièrement dans quelques troquets lausannois bien connus de la rédaction le reste de l’année. « Ils », c’est les types de la Comédie musicale improvisée qui, comme son nom l’indique, est une troupe qui entreprend d’improviser des comédies musicales. A partir de presque rien : une indication du public (par exemple : « Xylophone ») – et, promis, ils ont beaucoup plus d’imagination sur scène que lorsqu’il s’agit de choisir un nom.

L’auditoire a rencontré Renaud et Quentin en un début d’après-midi tout aussi caniculaire que le reste des débuts d’après-midi de la semaine, et avec une – très – courte nuit à son actif. Vous excuserez donc la plate banalité des questions. Heureusement que les interviewés ont fait preuve de plus de créativité pour nous...  Lire la suite »
Ça n’arrive qu’à Paléo #3 : salir un wagon CFF en cinq minutes chrono

Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

Les petits malins l’avaient prédit : Paléo sans la pluie, c’est pas vraiment Paléo. Donc il allait forcément pleuvoir un jour ou l’autre. Ce fut mercredi.

Un bon vieux déluge qui a permis de retrouver les incontournables du festival. Il y a ceux qui ont tout prévu, petit parapluie fixé directement sur leur tête, bottes montantes en caoutchouc certifié étanche à toute substance plus ou moins agressive, pèlerine sans trous, toute la panoplie du bon festivalier boueux. Il y a ceux qui ont un peu moins...  Lire la suite »
Lapointe : larmes, sexe et humour
Quand on entend Lapointe, on pense Bobby, immédiatement (pas vous ?). Mais si Pierre ne sévit pas vraiment dans le même registre – moins de jeux de mots, plus de larmes – il illustre lui aussi à la perfection tout ce que l’on pourrait imaginer placer sous le terme « chou ».

Un piano à queue, une lumière bien foutue, un type derrière le piano et sous la lumière ; la grande classe. Pierre Lapointe est tout seul face au public compact et humide – peut-être que certains se sont retrouvés sous le Club Tent uniquement pour fuir le déluge alentour, gageons qu’ils auront fait une belle découverte par la même occasion – mais on a un peu l’impression d’être dans son salon.

On pourrait lui reprocher d’écrire...  Lire la suite »
Ça n’arrive qu’à Paléo #2 : visiter une expo de l’Elysée avec un mec à torse poil
Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

Fin d’après-midi, quelques visiteurs disséminés dans une enfilade de salles aux murs blancs, photos grands formats sur les murs, petites loupiotes très pro, visages admiratifs, le pif en l’air, la bouche entrouverte, bref. On se croirait au Musée de l’Elysée. Et pour cause : il s’agit bel et bien d’un petit morceau du Musée qui s’est implanté sur la plaine de l’Asse, entre un chapiteau et une usine à air, pouf, ni vu ni connu.

« Un autre regard sur Paléo », que ça s’appelle, l’endroit – et l’expo. Les...  Lire la suite »
Ça n’arrive qu’à Paléo #1 : le croisement improbable
Chaque jour, L’auditoire décrypte un phénomène étrange qui semble ne survenir que sur la plaine de l’Asse lors de la dernière semaine de juillet, depuis 1976.

On connaît tous cette personne. Celle qu’on n’a vraiment, mais alors vraiment pas envie de croiser. Les raisons sont variables : l’ex recasée avec un autre type, celui à qui l’on a dit qu’on était malade/dépressif/fatigué/peinard-à-la-maison, le patron exigeant que l’on retrouvera quelques heures plus tard autour de la machine à café en tentant de dissimuler le zombie qui s’est emparé de notre corps, bref, tout un panel de gens à éviter.

Le Paléo a fixé une limitation de sa fréquentation à 35'000 ...  Lire la suite »
Explosion de Caca : « Le mieux qui puisse nous arriver, c’est une merde. »
Il y a des interviews qu’on ne sait pas trop comment introduire, parce que l’amorce classique par une bio de l’artiste nous gonfle mais qu’on n’a pas la moindre idée d’une autre entrée en matière. Il y en a d’autres pour lesquelles on tente une approche inhabituelle, parce que l’artiste en question l’est lui-même résolument et qu’on ne peut décemment pas lui sortir le même baratin qu’à l’interviewé lambda.

Notre rencontre avec le groupe Explosion de Caca a réuni les deux cas de figure : quoi qu’on aurait pu écrire, ils se présenteront toujours mieux que nous ne le ferons jamais, et il était évidemment hors de question qu’on les interroge avec tenue et sérieux. Pour bien comprendre ce qui a conduit à cette absence d’introduction et à la forme fleurie de l’interview qui va suivre, on...
  Lire la suite »
pages   « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.