X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Tous les articles de: Bruno Pellegrino
pages    | 1 | 2 | »
Et l'Homme créa Paléo #7 : I love you (Woodkid)
Je suis censé écrire le septième et dernier chapitre (ou épisode, comme on voudra) de ma petite série (ou feuilleton, si on préfère) centrée sur ma semaine à Paléo. Pour me lancer, j’ai regardé cet après-midi des vidéos de Woodkid sur Internet. Son concert hier soir aux Arches m’a bazardé dans les hautes sphères, j’ai mis des plombes à redescendre. Nous sommes lundi, il a plu une grande partie de la journée. Ma lessive tournait. J’ai fait un peu de ménage. Je me répétais cycliquement que j’avais ce dernier texte à écrire.

En avril, au moment du dévoilement du programme de Paléo, j’avais évoqué ce projet sans plan particulier. Séverine trouvait que c’était une bonne idée. J’ai reçu une accréditation,...  Lire la suite »
Et l'Homme créa Paléo #6 : Memoria del placer (Plaza Francia)
Bien sûr il y a le trac. Il y a les longs trajets en bus. Il y a les repas pris dans les loges. Il y a les séances d’interview dans les backstages. Bien sûr on manque de temps pour composer, parfois d’intimité, en tout cas de disponibilité.

Mais il y a le public. Pour ça, je suis prête à tout sacrifier.

Les faire attendre, d’abord. Pendant que je me prépare, que je me sustente, qu’on m’habille et me maquille, eux dehors s’arment de patience.

Ce soir, il est permis d’espérer qu’il pleuve.

Lorsque la musique commence, le délire grimpe. Ça se saisit des premiers rangs et ça remonte jusqu’aux estrades, tout au fond. Je n’ai pas un regard pour ceux qui se pressent sur les côtés, qui n’ont pas ressenti le...  Lire la suite »
Et l'Homme créa Paléo #5 : Let's Bang (Shaka Ponk)
1. Ce soir, je me tape quelqu’un.

2. Je laisse à la maison la Bible de papa-maman. Je prends avec moi mes cliques et mes claques (et mes capotes).

3. D’abord il fait sec. Les gens sont peu vêtus. Puis c’est le déluge. Tout le monde se réfugie sous les tentes. On est serrés serrés. C’est le ciel qui me vient en aide.

4. Je mange un kebab sans oignons. Mon haleine sent quand même l’agneau un peu rance.

5. Village du monde. Je m’assieds à une table. Il y a assez peu de gens. Ils sont tous allés voir Shaka Ponk. Les basses de la Grande Scène me résonnent dans le torse. Les installations psychédéliques et pointues me font penser à des symboles phalliques.

6. La femme-sandwich est grande. Ses cheveux sont noués en queue de...  Lire la suite »
Et l'Homme créa Paléo #4 : Aujourd'hui, ma vie c'est d'la marde (Lisa LeBlanc)
Quand je n’ai pas pu avoir de billet, en avril, je n’en ai pas fait une maladie. Bien sûr, j’avais très envie de voir les Québécoises Lisa LeBlanc et Klô Pelgag. Le Québec, ça m’a toujours fait rêver. Mais j’avais confiance. Le jour J, j’ai décidé de me rendre à Nyon et d’aviser.

Je suis partie en fin de matinée, légère et détendue, avec mon petit sac en bandoulière. J’avais tenté en vain d’acquérir l’un des mille et quelques billets mis en vente le matin même sur internet. J’avais envoyé quelques SMS et posté un statut Facebook pour informer le monde que je cherchais une place. J’avais bon espoir.

Dans le train, on a voulu me vendre un billet à un prix exorbitant. En arrivant à la gare de l’Asse, il faisait très chaud. J’ai...  Lire la suite »
Et l'Homme créa Paléo #3 : Marche sur tes mains (Adieu Gary Cooper)
À la fin de la nuit je suis rentré chez moi. Dans le train, un ado attardé laissait couler d’entre ses lèvres violettes de longs filets de salive. Son pote, une bouteille de limoncello presque vide à la main, lui disait arrête de cracher dans le train, mec. Je planifiais mon mal de tête à venir.

Avant ça, ça n’avait pas marché avec la fille. Elle m’avait dit qu’elle habitait près d’ici, j’avais pensé que je pourrais rentrer chez elle, ça m’épargnerait le train. On dansait au bar des musiciens. Je ne commandais qu’une seule bière à la fois, et on buvait au même verre. À un moment donné, elle a dit quelque chose qui contenait les mots pauvre type. Je pense, avec le recul, que ça m’était destiné.

Avant ça, j’étais censé rentrer en voiture...  Lire la suite »
Et l'Homme créa Paléo #2 : Bad Girls (M.I.A.)
J’ai passé la journée à regarder le ciel. J’avais prévu les bottes, le k-way accordé. Je m’attendais à tout, surtout au pire. C’était ma première fois.

J’appréhendais un peu, sans trop savoir quoi. J’avais restreint au minimum le contenu de mon sac à main. En retrouvant les filles à la gare, je me suis forcée à sourire. Après, ça m’est resté sur le visage.

Dans le train, tout le monde se rendait au même endroit. Les quelques exceptions faisaient tache, avec leurs mallettes et leurs chaussures de ville. Il n’y avait plus de places assises. Heureusement, Anna était montée plus tôt et en avait réservé pour nous.

Elles frétillaient, les trois. Tout l’après-midi, mon téléphone avait vibré des photos qu'elles s’envoyaient –...  Lire la suite »
pages    | 1 | 2 | »

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.