X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Webonus
Les bourses d’études stimulent la mobilité sociale
En Suisse, depuis les annése 1960, nombreuses sont les études qui ont démontré que les enfants de familles universitaires bénéficient de meilleures perspectives de formation. En injectant plus de moyens dans les bourses d’études, l’Etat peut amoindrir les effets de ce déterminisme.


La mobilité sociale désigne le changement de statut social des individus ou des groupes sociaux dans le temps, et de manière plus restreinte le changement de statut social des enfants par rapport à leurs parents. Elle concerne donc la dynamique et les déplacements individuels au sein la structure sociale. Comme l'a étudié Julie Falcon, assistante diplômée en sciences sociales à l’Université de Lausanne, la mobilité sociale ne semble pratiquement pas avoir évolué en Suisse depuis la fin des Trente glorieuses. Le nombre de personnes qui suivent une formation universitaire a doublé par rapport à la génération précédente. A Genève, ce nombre est passé de 20% à 35%. A Zurich, de 10% à 20 %. Mais cette augmentation n'implique pas pour autant l'obtention de meilleurs postes sur le marché de l'emploi.

L’importance croissante de la formation
En effet, la structure sociale n'a pas, ou a peine, évolué vers le haut en Suisse. En cause : le fait que les postes qui, autrefois, ne nécessitaient pas de diplômes conséquents, demandent aujourd'hui une formation de haut niveau. A titre d’exemple, il suffisait, il y a 30 ans, pour devenir enseignant, de suivre une formation professionnelle sans même avoir de maturité. Actuellement, pour le même poste, il faut au minimum un Bachelor et passer par une Haute école pédagogique. Dans le domaine bancaire, on a progressivement diminué la formation interne pour directement recruter des personnes avec un diplôme universitaire. On remarque, en outre, une légère ascension générale des femmes dans l'échelle sociale, du fait de meilleurs formations. Toutefois, leur salaire reste toutefois plus bas que celui des hommes sur l'ensemble des professions.

En Suisse, une sélection sociale très précoce
Si la mobilité sociale en Suisse n'a pas vraiment évolué, cela est également dû à un processus de sélection sociale très précoce (à la fin du primaire), puisque le système suisse reste très pragmatique et élitiste. Mais dans la formation, comme le remarque Daniel Oesch, les parents jouent évidemment un grand rôle. Leur premier impact est relatif au temps qu'ils consacrent à leur enfants, facteur directement lié à leur situation sociale (et qui amène logiquement à la reproduction des inégalités sociales). Le second impact, plus insidieux, concerne le désir des parents quant à l'orientation professionnelle de leur enfant. Daniel Oesch remarque que « pour les mêmes notes, les élèves d'origines plus modestes font des choix d'études moins ambitieux que les élèves issus d'un milieu social plus favorisé ».

On parle alors d’effet de « distance sociale ». Le désir des parents concernant les études de leur enfants est fondé sur divers facteurs, dont principalement le coût des études. Sur ce point, l'opacité est assez forte ; il est difficile pour les parents de savoir combien de temps vont durer les études de leur enfant, si celui-ci va pouvoir trouver un emploi à côté de ses études, et même si cela est possible en fonction du choix d'études qu'il fera (quasiment impossible à l’EPFL ou en médecine par exemple). Dans cette optique, la perméabilité du système de formation suisse, avec ces nombreuses passerelles, permet d’amoindrir ces inégalités en repoussant l'échéance du choix de formation. Parallèlement, le gonflement des budgets réservés aux bourses d’études compenserait, en partie, les revenus trop faibles et stimulerait la mobilité sociale.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.