X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Politique / Société
«Tous dans la même caisse ?»

A un mois des prochaines votations, les sujets soumis à la vox populi commencent à faire parler d’eux. Pour comprendre les principaux enjeux des débats, revenons sur la campagne pour la caisse unique. Revue de presse.


Alors qu’il reste encore du temps aux citoyens pour se décider, on est encore bien loin des prises de position enflammées sur les plateaux télés. Cela ne signifie toutefois pas que rien ne se passe. Au début de la semaine ainsi était organisée une rencontre entre les différents conseillers d’Etat romands en charge du département de la Santé pour discuter du projet. Largement relayée par les médias, l’information décrit un fort consensus entre les participants. La Tribune de Genève parle d’un «front romand en faveur de la caisse publique», dans un article que l’on retrouve également dans le 24 Heures de mardi. On y apprend que l’initiative est largement soutenue par les représentants cantonaux, puisqu’elle ne dispose, à leur sens, d’aucun «plan B» pour les années à venir. Quant aux éventuels opposants, ils n’ont simplement pas fait le déplacement pour assister à la réunion, peut-on encore lire.


Source: Keystone


Un système compliqué et profitable aux assureurs
Le Temps revient aussi sur cette rencontre du début de semaine. Soulignant les mêmes points que ses concurrents, il souligne «l’inefficacité» du système actuel qui a été pointée du doigt par les ministres et constitue l’un des principaux arguments de la campagne. Ceci pourrait s’expliquer par «une absence de majorité au parlement fédéral», selon les propos de Mauro Poggia, élu genevois partisan du Mouvement Citoyen Genevois (MCG). On cherche, en d’autres termes, à simplifier un système devenu ingérable et basé uniquement sur le profit.

Le Nouvelliste, dans sa version online revient encore sur cette rencontre, reprenant une dépêche de l’ATS (l’agence télégraphique suisse). Le quotidien valaisan insiste sur le caractère «rare voire exceptionnel de la conférence de presse» tenue par la CLASS (Conférence latine des affaires sanitaires et sociales), qui, d’après son président Michel Thentz, réunit peu souvent «la majorité de ses membres». Alors que justement, la cheffe valaisanne du département de la Santé, Esther Weber Kalbermatten n’a pas assisté à cette conférence, l’ATS nous apprend que la socialiste «souhaitait rester neutre dans le débat».

On l’aura compris, le dossier reste complexe et le chemin est encore long jusqu’au dimanche 28 septembre. Alors que Le Temps communique les chiffres du premier sondage gfs.berne indiquant un rejet du texte à une courte majorité, on peut s’attendre à encore bien des changements de tendance. Espérons que les citoyennes et citoyens que nous sommes sauront s’intéresser à la question et…voter.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.