X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Politique / Société
Il y aura un avant et un après février 2014

L’affiche de l’UDC lors de la campagne sur l’immigration de masse.
Et si le 9 février 2014 restait gravé dans l’histoire helvétique comme l’élément déclencheur d’un repli identitaire assumé ? Si cette date devenait celle qui, avant toutes les autres, montrait au reste du monde notre suffisance et notre mépris à son égard ? Pire encore, si c’était là le symptôme à la fois de la déshumanisation et de la bêtise du peuple suisse? Si tel était le cas, alors notre confédération perdrait définitivement de sa superbe. Souvenons-nous : dans les années 1970, les initiatives Schwarzenbach n’avaient pas abouti. Mais depuis, bien de l’eau a coulé sous les ponts de la Chamberonne et de la Sorge. Le 6 décembre 1992, le refus en votation populaire de l’adhésion de la Suisse à l’Espace Economique Européen avait débouché sur ce que le conseiller fédéral Jean-Pascal Delamuraz avait nommé le « dimanche noir ».

En 2009, dans un autre registre, l’interdiction de construire des minarets révélait la cristallisation des fantasmes d’un peuple et la réussite d’un parti fort de sa propagande et de ses moyens financiers. La Suisse assumait à cet instant son islamophobie. L’événement était certes grave, mais l’on s’y attendait. Depuis plusieurs années déjà, les partis d’extrême droite d’Europe et d’ailleurs brandissaient le spectre du terrorisme musulman. Un amalgame désastreux qui fit nombre d’émules.

Ce qui survient aujourd’hui est tout aussi alarmant mais plus surprenant encore. L’ensemble de la classe politique s’entendait sur la nécessité de refuser l’initiative. Et surtout, le lobby d’economiesuisse et le patronat se battaient corps et âme contre celle-ci. C’est sans doute ici que le bât blesse. On a fait de cette campagne un nouveau débat sur l’économie, sur le fonctionnement de l’appareil néolibéral. Ce détournement a permis d’éviter la question de fond : celle d’un monde qui se détourne de l’intérêt des plus démunis pour sauver un appareil économique foireux et inégalitaire. A l’instant même où l’on a appris le résultat du référendum, tous les acteurs en présence ont déploré les retombées catastrophiques avec l’Europe, les écueils que devrait affronter notre diplomatie et la crainte que notre îlot de quiétude se voie submerger par la réalité d’un monde en crise. Tous ont refusé parler de « dimanche noir », appelant au respect du sacro-saint principe de démocratie. Et quand la démocratie appellera au rétablissement de la peine de mort, de la monarchie ou de la pensée unique, ces mêmes politicards oseront-ils encore faire ses louanges ? Quand 95% d’une population abrutie par la téléréalité et la lecture de 20 minutes votera la fin de la démocratie, lui céderons-nous ce même principe ? La question n’est donc plus de savoir si la démocratie se veut être un système idéal. Elle ne l’est pas et a montré ses limites. L’enjeu réside ailleurs : sauver la solidarité humaine et rappeler que derrière les contingents se cachent des milliers d’hommes et de femmes qui rêvent eux aussi de lendemains plus cléments.

Autre problème d’importance notoire, le programme d’échange académique Erasmus devrait pâtir du résultat des votations. Bruxelles a décidé de geler les négociations sur la question comme sur celle concernant le programme de recherche européen Horizon 2020. Cette thématique fera l’objet d’un traitement de faveur sur notre site ces prochains jours.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.