X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Une femme à Berlin, Théâtre Pulloff
Du 26 novembre au 7 décembre, le théâtre Pulloff accueille une mise en scène de Séverine Bujard, Une Femme à Berlin, tirée de l’œuvre originale de Marta Hillers.

Théâtre Pulloff, 26 novembre. Me voilà à descendre les quelques marches qui m’entrainent jusqu’en dans la petite salle de spectacle. Face aux spectateurs se dévoile un décor d’un réalisme inspirant d’emblée une profonde pitié. Nous nous trouvons face à la « cave », ce lieu décharné par la guerre et témoin de la vie de quelques berlinois. Une fenêtre brisée, des murs ravagés par les bombes et un sol recouvert de poussière constituent la charpente du décor. A l’intérieur, un fauteuil, une table, une radio et quelques ustensiles essentiels pour survivre. Très vite, le spectateur se sent aspiré dans la cave et devenir témoin direct des évènements.

Nous sommes en avril 1945. L’Allemagne nazie a été vaincue et voit sa capitale, Berlin, investie par les Soviétiques. Du fond de sa « cave » qu’elle partage avec d’autres citoyens, Marta Hillers, jeune journaliste, assiste, perdue, à la fin de la guerre. Fiancée à Gerd, soldat allemand, la jeune femme passe ses journées terrée dans les ruines, dans l’attente de la fin du conflit. Son réconfort ? L’écriture. Ses peurs et ses rires, ses pleurs et ses joies, mais surtout son traumatisme, traumatisme partagé par des milliers de femmes allemandes. Tout est couché sur les pages de son carnet. Violée à plusieurs reprises par des soldats russes, elle écrit pour extérioriser sa honte et pour survivre.


@Pulloff


Lorsqu’un éditeur, interprété par Marco Calamandrei, arrive dans les décombres de la maison pour rencontrer la journaliste, il trouve la pièce vide et déniche le témoignage écrit de la jeune Marta, caché sous un fauteuil. C’est à voix haute, voix profonde, qu’il commence à lire l’histoire. Prend alors forme, sur scène, le témoignage. Cette mise en abîme de l’histoire ne fait que renforcer la puissance des souvenirs de la jeune femme. Très vite, le spectateur est emporté par le flot d’émotions antithétiques de la protagoniste. Le récit de ce quotidien en temps de guerre se voit parfois ponctué de notes d’humour ; des situations les plus tragiques naissent des rires, comme si le désespoir était si grand et le besoin de rire si important que même des situations les plus pathétiques il fallait malgré tout trouver de quoi sourire.

Puis, plus l’histoire avance, plus l’intensité de ce témoignage historique s’accentue. Ce ne sont désormais plus les bruits des bombardements que l’on entend, mais la sourde détresse d’une femme violée et humiliée. Alors que l’actrice s’affairait de part et d’autre de la scène, comme pour rythmer l’attente de la fin de la guerre et remplir le silence qui s’installait entre deux canonnades, c’est désormais au centre, seule et vide, qu’elle se situe. Véronique Montel, qui interprète le rôle de Marta Hillers, livre alors une performance remarquable. La force de sa prestation réside dans la profondeur des émotions qu’elle révèle. Le spectateur est envoûté par la comédienne. Il n’assiste plus à une pièce de théâtre, mais à un véritable drame dont il n’avait jusqu’alors pas conscience.

En choisissant cette mise en scène, Séverine Bujard touche et instruit le cœur de l’assistance, qui aura difficilement retenu quelques larmes d’émotion.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.