X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Retour sur la 66ème édition du festival du film de Berlin
Chères étudiantes, chers étudiants de la section d’Histoire et Esthétique du cinéma, saviez-vous qu’il vous est possible d’être accrédités à un festival aussi prestigieux que la Berlinale ? Petit retour sur l'édition 2016, qui s'est déroulée du 11 au 21 février derniers.

© Lauren Von Beust

Lorsque vous avez la chance d’être en possession d’une accréditation étudiante pour le festival du film de Berlin, vous bénéficiez d’avantages puisque les portes de nombreux évènements vous sont ouvertes. L’European Film Market, situé à quelques mètres de la Bahnhof Strasse, permet la rencontre avec des représentants de la production cinématographique d’une centaine de pays différents. Suivant l’affluence, l’accréditation peut aussi vous donner accès au tapis rouge afin que vous puissiez chaque soir y admirer les célébrités venant présenter leurs films. La Berlinale vous offre également la possibilité de visionner les films en compétition dans les salles obscures. Néanmoins, il faut savoir que la plupart des projections spéciales requièrent tout de même un billet à proprement parlé, vous obligeant un réveil hâtif pour faire la file parmi les autres étudiants. Cela dit, ce moment de patience n’est en aucun cas une perte de temps dans la mesure où cette attente favorise les rencontres et les contacts entre les étudiants en cinéma venus du monde entier. Une bonne ambiance berlinoise qui rassemble les passionnés.

Le festival propose une large sélection de films visant à enrichir notre culture cinématographique. La Berlinale n’a d’ailleurs pas hésité à mettre les petits plats dans les grands en projetant en avant-première Ave, César ! de Joel et Ethan Coen (en salles actuellement). Ce sont les deux frères en personne qui ont souhaité introduire leur nouveau long-métrage à celui qu’ils ont considéré comme « le premier public du film, le vrai, celui ayant réellement payé sa place », sachant que la seule autre projection fut réservée exclusivement aux invités.

© Lauren Von Beust

Quelques moments forts du festival

Même si la plupart des films au programme sont inédits, le plaisir d’en apprécier des plus anciens n’en est pas moindre. L’Homme qui venait d’ailleurs (1976) de Nicolas Roeg a fait l’objet d’une projection hommage à la légende du rock David Bowie. Egalement acteur, ce dernier y ici campe le rôle d’un extraterrestre, prisonnier de son corps d’humain et incompris par la société dans laquelle il tente d’évoluer. Tilda Swinton, plus connue sous le nom de Jadis, la Sorcière Blanche dans Le Monde de Narnia, a tenu à être présente et à rendre hommage à son cher ami décédé le 10 janvier dernier. Comparant l’artiste à un « alien » par son talent d’exception, elle a évoqué l’admiration qu’elle vouait à Bowie depuis l’enfance. L’irruption d’un problème technique ayant quelque peu retardé la projection, l’actrice s’est donnée à cœur joie en signant des autographes pour faire passer le temps aux spectateurs.

Outre une organisation parfaitement maîtrisée, un des points forts du festival se remarque dans la proximité que le public à l’occasion d’entretenir avec les gens du 7ème Art le temps d’une soirée. La remise de la Caméra d’Or à Tim Robbins en est une belle preuve. L’acteur et cinéaste américain a été récompensé pour l’ensemble de sa carrière par le directeur du festival Dieter Kosslick. A cette occasion, la Berlinale a rendu hommage au réalisateur en projetant La Dernière Marche (1995) avec pour rôles-titres Susan Sarandon et Sean Penn. Inspiré d’une histoire vraie, ce film raconte un épisode fort de la vie de Sœur Helen Prejean ayant accompagné des condamnés à mort jusqu’à leur exécution. Tant l’histoire est prenante, c’est avec les yeux remplis de larmes que la salle bouleversée a acclamé Tim Robbins, lui offrant une standing ovation bien méritée pour ce chef-d’œuvre. Une fois les lumières rallumées, le cinéaste a exprimé son bonheur d’avoir pu partager cette projection avec le public de Berlin, confiant que c’était la première fois qu’il visionnait le film depuis sa sortie il y a 20 ans.

Vivement l’année prochaine !

A présent que les dates de la prochaine édition ont été dévoilées, prenez vos agendas et bloquez la période du 9 au 19 février 2017. Rendez-vous à Berlin le temps d’un festival. Venez tenter l’expérience et vivre au rythme de la Berlinale. Tout étudiant en cinéma y étant accrédité se voit offrir la chance de partager sa passion avec le monde entier.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.