X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Les stagiaires de Paléo
Chaque année, on trouve des journalistes – ou des citoyens lambda – pour s’indigner contre le fait qu’un festival de l’envergure de Paléo, au chiffre d'affaire astronomique, continue à escroquer des bénévoles. Pour notre part, on a décidé de s’intéresser plutôt aux gens qui sont réellement exploités à peu près partout ailleurs : les stagiaires.


Les stagiaires 2014 avec l'inénarrable Laurent Cheval.
Car oui, depuis 2001, Paléo engage chaque année une douzaine de stagiaires, disséminés dans les différents secteurs – chaque maître de stage n’emploie qu’un seul stagiaire. Le festival collabore ainsi de longue date avec l’Ecole de tourisme de Sierre et l’Ecole hôtelière de Lausanne, deux écoles qui proposent un cursus impliquant un stage obligatoire. Mais certains universitaires ont également été engagés, notamment par le service de presse pour des tâches telles que la rédaction des textes du programme, la participation à la confection du dossier de presse ou encore la gestion des accréditations – ce qui explique peut-être pourquoi L’auditoire continue à être accrédité.

Il s’agit donc en général d’activités en rapport avec les études du stagiaire, lequel est rémunéré à hauteur de 2050.- par mois pour une activité qui s’étend sur quatre à six mois. « On s’aligne sur les tarifs des HES », précise Philippe Vallat, secrétaire général du Paléo et responsable des collaborateurs, qui ajoute que le festival refuse strictement toute proposition – et il y en a beaucoup – de stagiaires bénévoles. « Il y a une limite de temps pour le bénévolat. On refuse d’engager gratuitement quelqu’un qui travaille à 100% pendant quatre à six mois. Mais on nous fait souvent la proposition, surtout lorsqu’il n’y a plus de place pour les stages. »

Des postes à responsabilité

Puisque les stagiaires sont présents pendant toute la période de préparation du festival, ils en savent plus sur l’édition en cours que les responsables bénévoles, qui ne font qu’assister à quelques séances durant l’année et commencent leur travail fin juillet. « En revanche, les bénévoles sont souvent des habitués, qui font leur job depuis plusieurs années. Ils ont une connaissance du terrain que les stagiaires n’ont pas. On procède donc par binôme stagiaire/responsable bénévole, ils se complètent très bien », explique Philippe Vallat.

Les débouchés

Est-ce qu’un stage à Paléo est une porte pour devenir un collaborateur permanent du festival ? « Plus d’une dizaine de permanents sont d’anciens stagiaires », constate Philippe Vallat. Et pour cause : les postes sont si prisés que, dès que l’un d’entre eux se libère, il est très rare que le festival publie une annonce dans les canaux ordinaires, les candidatures exploseraient. « On utilise notre réseau pour recruter de nouveaux collaborateurs. Les stagiaires reçoivent donc l’annonce par ce biais, et c’est sûr qu’on aura tendance à engager des gens qui connaissent déjà la maison et le boulot. » C’est par exemple le cas de Dany Hassenstein, actuel adjoint de Jacques Monnier (le programmateur en chef) et issu de la toute première volée des stagiaires du Paléo.

Satisfaction partagée

« On est toujours très content », affirme Philippe Vallat, qui dit n’avoir jamais eu de gros problèmes avec des stagiaires. Quant à ceux-ci, ils ont également l’impression de vivre une belle expérience : « Tu passes de 45-50 collaborateurs à 5000 en très peu de temps, chaque semaine tu découvres de nouveaux visages, c’est juste fou ! » nous confie l’un d’entre eux. En plus de cela, les stagiaires bénéficient de leur propre journée annuelle, en juin. En 2014, le thème était « Retour sur le First Folk Festival » : « Mode hippie, fleurs dans les cheveux et paille au bec, avec un stand de Malakoff (préparé avec amour par le stagiaire de nourriture et boissons), un quiz musical, une déco digne de Monic La Mouche et un remix de Maxime le Forestier », raconte ce même stagiaire connu de la rédaction. Et puis sinon il y a bien sûr les bons boissons et bouffe, l’accès au bar des musiciens et toutes ces choses (notamment des invitations).

Les candidatures sont nombreuses, évidemment, mais ça vaut donc probablement le coup d’essayer. Grouillez-vous, le délai c’est septembre : et c'est par ici.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.