X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
L’incroyable défi de la tartiflette sous la canicule

Pas facile, la tartiflette par 35°C à l'ombre... (© Paléo / ETAP)
A Paléo, le traditionnel Quartier des Alpes est à la peine. Ce qui est d’ordinaire un secteur très prisé du festival nyonnais souffre de l’épisode de sécheresse qui fait tirer la langue à toute la région.

«En début de semaine, c’était difficile. Pareil aux Eurockéennes de Belfort où on était la semaine précédente». Richard remue inlassablement sa large poêle de tartiflette, alimentée au gaz. Son front transpire, il sourit. «Mais bon. Vous savez, on souffre pareil d’un épisode hivernal. On est tributaire de la météo, et c’est à nous de faire avec». Il remue un peu le reblochon pour qu’il se répande sur les pommes de terre, et sert une louche généreuse à un festivalier à casquette.

Cette année, la canicule rend décidément le Paléo Festival unique. Pour les températures, il n’a d’égal que 2003, année où l’épisode de chaleur avait encore commencé plus tard. Et pour des restaurateurs qui comptent sur le plus grand open-air de Suisse pour leur chiffre, le défi est de taille. Sans surprise, le «Quartier des Alpes», secteur proche de la grande scène et réputé pour ses plats au fromage, souffre. «Il suffit que la température monte, et on perd 30% de notre chiffre», tranche Roger Vallier, tenancier du stand de tartiflette, basé à Aige Belle, en Savoie. «On n’est pas les seuls. Mais nous, on ne peut compter que sur un noyau de fidèles, les autres viennent pour la découverte du produit. Et eux, sont tributaires des conditions.»

Le public, mercredi soir, suivait. «On vient pour le goût, pour le décalage qui fait partie de l’esprit de Paléo, confie un étudiant, encore sobre. Et aussi pour le prix. Ici, la barquette nourrit son homme.»

Le savoyard pense, lui, aux «autres» du quartier, qui composent une petite famille d’habitués depuis 17, voire 10 ans pour les stands les plus anciens qui font aujourd’hui partie de la «légende» du Paléo. Parmi les «autres», il y a notamment les mordus de la fondue, qui la servent version «hot-dog». Sans la saucisse, s’entend. «On a fait le même chiffre chaque jour, jusqu’à présent, nuance Jessie, tablier et chapeau, derrière un brusque relent de vacherin. Mais nous on fait partie des classiques. Comme les crêpes ou les gaufres. Les gens savent ce qu’ils vont avoir, et viennent pour se faire plaisir. Le fromage a l’avantage de plaire autant en été qu’en hiver, en fondue ou en raclette.»

Reste que les hautes températures risquent de faire de plus en plus partie du quotidien estival – et festivalier – dans les prochaines décennies. L’infrastructure, elle, devra s’adapter. «On le sait, reprend le savoyard, retournant les saucisses. Il faut faire confiance au produit, et savoir le présenter. En dehors de ça, il sera difficile de nous renouveler. Vous imaginez une glace à la tartiflette ?»

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.