X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Talent + Professionnalisme + Show = L'effet Christophe Maé
Cette équation s'est vérifiée vendredi 5 septembre au Chant du Gros, Christophe Maé a été à la hauteur des désirs et des attentes du public. Il a cartonné devant une scène sainte pleine à craquer.

©Eric Girodet

«L'effet» Christophe Maé 
Révélé en 2006 par la comédie musicale Le Roi Soleil, Christophe Maé n'en finit plus de cartonner. Les prix s'accumulent ainsi que les disques de diamant. Pourtant, son quatrième album, Je veux du bonheur a été enfanté dans la douleur. En panne d'inspiration, c'est seulement en suivant la route du blues entre Chicago et la Nouvelle-Orléans qu'il retrouve son amour du voyage, sa plume, et son oreille. À la fin de ce périple, naissent un album et un spectacle, ou plutôt un show, au régal des spectateurs et spectatrices.

Un style bien à lui
«Si je fais des albums, c'est pour qu'ils me permettent de partir sur scène. C'est pour ça que je fais de la musique.» Ces paroles de Christophe Maé dans Le Nouvelliste renvoient à l'essence de l’artiste: le live. En effet, Maé s'en délecte et semble ne vivre que pour ça. Avant d'être choisi pour Le Roi Soleil en 2005, Maé, l’intermittent du spectacle, se produisait 200 à 300 fois par année dans les bars et les caves concerts. Aujourd'hui, il joue sur les plus grandes scènes d'Europe en assumant sa notoriété. Il adore toujours son métier et chérit son public qui le lui rend bien. Christophe Maé s'est forgé un style bien à lui, entre variété française, pop, reggae, soul, jazz et blues.

©Eric Girodet

Entre chaque morceau c'est l'ovation
Dans son show, Je veux du bonheur tour, Maé nous plonge dans la Louisiane de début du vingtième siècle. Tout y est: les costumes noirs et blancs, noeuds papillon, guêtres brillantes et chapeaux hauts-de-forme; les musiciens et choristes, recrutés à la Nouvelles Orléans; une chorégraphie et des jeux de scènes impeccables; et le style blues-jazzy. Ses plus grands succès sont judicieusement intégrés à ceux du nouvel opus dans une harmonie parfaite. Le public ne s'y trompe pas et apprécie, c'est l'ovation entre chaque morceau. Dès le début du show, s'installe un échange direct. Christophe Maé fait danser et chanter son public. Tout est huilé et minutieusement orchestré, sans temps mort. Les artistes sont parfaitement réglés et les jeux de scènes se succèdent afin de combler les spectateurs et spectatrices, les fans, et les curieux et curieuses. Après plus d'une heure trente de concert sans discontinuer, le public est comblé et apaisé. C'est l'effet Christophe Maé.

©Eric Girodet

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.