X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
L'Estivale et sa programmation
Du 31 juillet au 3 août, s'est déroulée la 24ème édition du festival d'Estavayer-le-Lac. L'auditoire était présent pour vous transmettre un petit retour.

L'édition 2014 a présenté une programmation excellente et variée
Soucieux de donner du plaisir à chacun par une programmation variée et soignée, l'Estivale essaie d’offrir une palette musicale des plus large pour contenter le plus grand nombre. Cela va du hip-hop à la variété en passant par du rock, de la pop, de la funk, du reggae et j'en passe.


Method Man and Redman joue avec son public ! – © Marc Ducrest


Jeudi 31 juillet
Cette année la première soirée, très attendue, était orientée hip-hop. Youssoupha s’est d’abord chargé de chauffer la foule avant la venue des rappeurs américains Method Man & Redman qui ont ravi un public averti. Artistes et festivaliers ont tout fait péter! Mais pas d’inquiétudes, cet engouement collectif a bien plus contribué à l’excellente ambiance qu’à une animosité mal orientée. Le hip-hop a bien des vertus mon frère!

Un 1er août très rock'n roll
Totalement tout public et familiale, la soirée gratuite du 1er août a mis le feu avec deux groupes très tendance. Les neuchâtelois de The Rambling Wheels, formation montante de la scène rock suisse, également programmés au Chant du Gros, sont venus promouvoir leur quatrième album, The thirteen Women of III Repute. Dans un rock franc et épuré ils ont mis le feu à la grande scène avant les feux traditionnels.
Le quatuor de Dirty Sound Magnet a ensuite développé brillamment sa musique. Il puisse son inspiration dans du vieux rock bien rétro à la Led Zep’ en y intégrant la fraîcheur et la puissance des sons d'aujourd'hui. Le public est reparti heureux et comblé.


The Rambling Wheels depuis le back stage. – © Marc Ducrest



Pas moyen de rater James Arthur… – © Marc Ducrest


Samedi 2 août
Cette troisième soirée de l'Estivale a attiré un public plus jeune et majoritairement féminin avec la présence de James Arthur. Le britannique d'une vingtaine d'années est le vainqueur de l'X-factor 2012. Mais cette étiquette parfois péjorative de concours musical télé, James Arthur a su la faire oublier pour développer sa propre personnalité musicale en mêlant les styles allant de la soul au hip-hop. Aidé par sa fabuleuse voix, il produit une performance professionnelle, tout en transmettant ses émotions et sa sensibilité. De plus, la veille de son concert, déjà présent à Estavayer, le rockeur a participé à la fabrication de nombreuses anecdotes lors d’une soirée un poil arrosée. Ah ces britanniques!
Cependant, le talent et les frasques nocturnes de James ne doivent pas faire oublier les autres artistes qui se produisirent ce soir là. Avant lui sur la grande scène, c'est As Animals, qui a fait impression. Ils seront également présents au Chant du Gros. D'un style totalement atypique, ils entraînent le spectateur et le prennent dans leur monde musical propice à une véritable déconnexion de la réalité. Tigresse envoûtante par sa voix, ses gestes et sa prestation scénique, Zara, aidée de Fred, emmène le public dans une dimension hypnotique. Mais gare à la sortie du rêve…


Charme et sourir de Zara. – © Marc Ducrest


Comment ne pas parler également de la scène du lac et de l'excellente prestation de Sumo, groupe genevois. Un vrai mélange de style, avec une voie soul, de la musique électronique moderne, de la funk et de la house. Cet ensemble intègre des cuivres et des percussions qui lui donnent une puissance et une dynamique musicales peu communes. Excellent concert, à ne pas manquer à l'avenir.


Sumo sur la scène du lac. – © Marc Ducrest


Après eux, c'est Polar Circle qui a tout déchiré sur la scène du lac. Ce groupe vaudois a fini second au concours Mycokemusic Soundcheck 2013. Aussi enthousiastes et puissants que les ados de liverpool en 1960, ils produisent un rock endiablé très tonic et invitent le public à s'extérioriser sans complexe. Efficaces et très pros, ils méritent une attention toute particulière, car ils n'ont pas fini de faire parler d'eux.
En fin de soirée sur la grande scène, Jabberwocky a aussi conduit le spectateur dans un monde musical inhabituel. Mélange d'instruments et de musique électronique, le trio développe son propre style, un rock bien teinté de mélancolie.


Obispo tout simplement. – © Marc Ducrest


Dimanche 3 août
Cette dernière soirée de l'Estivale était tout public, avec en tête d'affiche Pascal Obispo. Tout le monde a apprécié son show et lui l'a montré. Ce fut près d'une heure quarante cinq de concert où la sauce entre les spectateurs et l'artiste a immédiatement pris. Dès lors, un jeu d'échange s'est installé, avec Obispo en maître de la partie. Tout en respectant son public, il a su le porter, le guider et lui donner un plaisir certain tout au long du concert. Un grand moment de variété française!
Avant lui, c'est Noa Moon qui a saisi les spectateurs. Son rock folk est envoûtant et très particulier, avec une once de fragilité en arrière plan qui le rend encore plus touchant. Ensuite, sa voix et sa guitare font le reste. Un grand moment de musique.


Les lausannois d'Aliose. – © Marc Ducrest

Sur la scène du lac, le duo lausannois Aliose a joué l'intermède entre les deux grands artistes précédemment cités. Avec eux, les textes et la musique se mélangent pour ne former plus qu'un. Tous se laissent prendre par cette alchimie des mots et des notes, le tout dans la langue de Molière. Un grand moment musical pour les romantiques à l'oreille sensible.
Après Obispo, c'est Yves Z qui a fait son set. Son expérience et l'originalité de sa formation ont su faire passer le message. Et la communication s'est vite établie entre le public et l'artiste. Par son originalité, il a préparé les festivaliers au bouquet final.
En effet, c'est William White qui a clos les festivités du 24ème Estivale Open Air. Sa musique est particulière et inqualifiable en un seul mot. Il présente de nombreux morceaux très reggae, puis passe ensuite au funk pop et soul. Il transmet également, en arrière plan, un son très jazzy qui lui donne peut-être ce style non encore exploité. Entouré de musiciens hors pairs, cet artiste prend goût à ce qu'il fait, tout en faisant vibrer son public.


White clos l'Estivale en beauté ! – © Marc Ducrest


Pour clore ce chapitre, la 24ème édition de l’Estivale a non seulement conquis le public mais aussi l’ensemble des artistes qui ont répété leur bonheur de jouer dans un site aussi exceptionnel. Chanter quasi les pieds dans l’eau avec une vue imprenable sur le lac de Neuchâtel et devant un public enthousiaste, ils l’ont tous dit... ils aiment, ils adorent!


Les fins de soirées à l'Estivale
Chaque soir après les concerts, un DJ prend le relais et fait danser les fêtards, les nuitards, les couche-tard et autres festivaliers et festivalières ayant du mal à s'arrêter. Cela se passe sous l'Arche. La musique est dans le thème de la soirée. Les bars restent ouverts ce qui permet d'étancher la soif des danseurs et danseuses acharnées. Sous cette arche chacun vit son moment, que ce soit en groupe, entre amis, en couple collés serrés, ou seul en communion avec la musique. La plupart dansent sous l'Arche, mais la musique est suffisamment forte pour bouger ses fesses plus loin, du coté de la grande scène ou du coté des stands.
Le tout dégage une bonne ambiance, une sensation de partage. C'est ça aussi l'Estivale!



=> Le site officiel du festival

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.