X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Celui qui s’assied au milieu de la foule
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

Il y a certains concerts qui s’y prêtent ; je ne dis pas le contraire. Je me souviens par exemple de la dernière venue de Ravi Shankar il y a de cela quelques années. C’était le premier concert de la Grande Scène, donc autour de 18h30, il faisait beau, le festival n’était pas encore plein et les gens fumaient de l’herbe pieds nus. Ravi Shankar lui-même était assis sur scène, il était donc presque logique que les gens l’écoutent dans la même position – qui se révèle également plus pratique pour rouler. Cette année, tout le monde était par ailleurs assis devant le concert classique, par exemple.

Mais devant Woodkid ? Non seulement c’était l’un des concerts les plus attendus du festival après Stromae, non seulement c’était à 22h, non seulement il y avait plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, mais en plus ce n’est pas vraiment le genre de musique le plus calme que le Paléo ait connu. Sans compter que, outre l’aspect dangereux de la chose, comment peut-on rester assis sur Run boy run ?

Bien sûr, la cause la plus probable de ce sitting intempestif reste la fatigue. Cependant l’individu avait l’air presque frais pour un dimanche de Paléo, et il n’a même pas gémi quand je lui ai marché dessus. Au contraire, il m’a gratifié d’un large sourire en m’assurant que ce n’était pas grave, avant de se relever quelques minutes plus tard pour crier à une spectatrice hissée sur les épaules de son copain (ou de son père, ou d’un ami, je n’ai pas de si bons yeux) de descendre. Donc ce n’était pas la fatigue. Peut-être était-il atteint d’une temporaire paralysie des jambes, ou peut-être qu’il aime la musique de Woodkid mais déteste son visage. Peut-être a-t-il peur des projecteurs, peut-être est-il sujet aux crises d’épilepsie. Mais dans ces trois derniers cas, il n’aurait aucune raison de hurler à la fille de descendre des épaules de son copain (ou de son père, ou d’un ami, ma vue ne s’est pas améliorée depuis tout à l’heure). Ou peut-être aime-t-il tout simplement mater les jambes de la foule autour de lui tout en se faisant piétiner. Chacun ses fantasmes.

Quoiqu’il en soit, faites attention quand vous cherchez vos amis en galérant dans une foule compacte : si vous apercevez un trou miraculeux qui vous permettrait d’accéder auxdits amis, c’est qu’il y a potentiellement un piège d’individu absurde (et fourbe) qui écoute les concerts assis en regardant les jambes du public. Donc regardez où vous mettez les pieds, à moins que vous ne vouliez participer à son fantasme.


Et si je m'asseyais par terre? Il n'y a aucun risque que je meure, non? (© Paléo / Boris Soula)

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.