X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
My name is Blunt, James Blunt

(© Paléo / Claude Dussez)
Minuit sonnant sur la plaine de l’Asse, bottes aux pieds et boue jusqu’aux genoux, il en aurait fallu bien plus pour décourager ces dames de se rendre en masse au concert de leur idole. Gueule d’ange et voix envoûtante, le succès de ce soir est couru d’avance pour James Blunt qui amène dans ses bagages un album de qualité, trois ans après son dernier passage à Paléo.

Les premiers accords de Face the Sun glissent sur son piano et nos hypothèses se confirment: dans la foule, à majorité féminine, c’est l’extase. Sans faire dans l’excès, Blunt sait prendre son temps pour tisser un lien étroit avec son public. Chaque note posée avec subtilité nous entrouvre un peu plus la porte de son intimité où chacun est invité à prendre place. Autant dire qu’il n’a pas fallu se faire prier plus longtemps. La foule est conquise, la soirée, elle, peut commencer.
En une heure trente de concert, le chanteur aura su prouver qu’il est capable de beaucoup, voire de tout, donnant ainsi une bonne claque à ceux qui le cantonnaient encore au seul rôle de chanteur pour adolescente en mal d’amour. Satellite, un des nombreux coups de cœur de cet album, esquisse une autre facette de l’artiste qui parle d’une société perdant ses repères. L’interprétation du texte, jouant à scinder les phrases, nous révèle un talent aux multiples facettes. Avec des morceaux entraînants comme Bonfire Heart et ses accents pop rock, Postcards un brin enfantin ou encore Heart to Heart, James Blunt a conquis son public suisse et rallié à sa cause les ultimes récalcitrants.
Mais la satisfaction n’aurait pas été totale sans la reprise des mythiques You’re beautiful et Goodbye my lover que l’artiste s’est fait un plaisir d’entonner, suivi à l’unisson par une foule ravie et touchée. Un moment émouvant qui n’a pas laissé le chanteur insensible.

Plus varié et entraînant que les précédents, ce quatrième album est une vraie bouffée d’air frais et mérite pleinement son succès. A maintenant 40 ans, James Blunt est parvenu à créer un véritable petit bijou de qualité, sachant faire évoluer son image sans rompre pour autant avec cette touche de romantisme qui lui sied à ravir.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.