X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Paléo, mercredi 23 juillet : retour en photos
Après une ouverture du festival en douceur avec notamment le groupe Cats on Trees au Détour, dont la rythmique et la voix envoûtante ont fait planer plus d’un, c’est, toujours au nord du festival que l’on s’est laissé entraîner pour découvrir ou redécouvrir l’univers andin au Dôme avec, pour la seconde fois, les Colombiens Meridian Brothers et leur musique éclectique, emprunte tantôt de salsa tantôt de psychédélisme. Quelques hippies adeptes se sont gaiement désarticulés sur leurs mélodies quasiment extraterrestres, qui parfois pourtant revenaient à des influences plus traditionnelles ou repartaient dans des reprises psyché de Jimi Hendrix.
A 19h00, immanquable concert de papi Seasick Steve, venu du fin fond des States pour nous offrir un moment génial, où le public d’abord éparpillé, n’a cessé de croître lorsque les rythmes blues des guitares handmade de Steve sont parvenus à ses oreilles.
Au même moment se tenait au Détour le concert de Winston McAnuff & Fixi, encore un papi, rasta jamaïcain cette fois, accompagné d’un talentueux accordéoniste et d’un batteur. Une jolie foule s’est agglutinée sous le petit chapiteau pour imiter le déhanché de Winston dans son pantalon de cuir, au son effréné de l’accordéon. Groovy !
Un petit tour à la scène suisse du Club Tent nous a permis de découvrir la chaleur des Pussywarmers, ces tessinois déjantés, dont la chanteuse à taille de guêpe alternait chant et synthé accompagnée de différents instrumentistes.
A nouveau en Colombie, on a retrouvé La Chiva Gantiva, avec six gaillards en caleçon et une femme qui se sont baladés de droite à gauche sur scène, instruments brandis, en faisant danser un public enjoué. Un bon moment pour se défouler avant de s’asseoir sur la colline de la Grande scène pour profiter d’une musique plus douce et folk quoique entraînante, avec Jack Johnson.
Et puis la suite, on n’en dira rien, puisque la foule en place pratiquement une heure à l’avance annonçait déjà la bête de scène qui a fait sold out et permis des prix de billets exorbitants au marché noir : Stromae.

Retour en photos!

Les noms en gras sont en photo (© Kathleen Vitor)


Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.