X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Ceux qui portent les Pac-Man

© Kathleen Vitor
Chaque jour, un individu absurde du Paléo est analysé par nos soins. Individu réel, mais hypothèses hypothétiques.

Les journalistes ébaubis ont appris lundi, non sans stupéfaction, que le terrain habituellement occupé par les tournesols serait cette année « au repos ». Ceux-ci – les tournesols, pas les journalistes – étant désormais aussi emblématiques du festival que les chemises de Daniel Rossellat, le choc est violent.

Mais c’est surtout du côté du public que le manque se fait ressentir : comment attirer l’attention des caméras désormais ? Comment, moi seul au milieu d’une foule de 5'000 individus identiques (voire plus pour la Grande Scène), puis-je me démarquer et faire preuve d’une originalité hors normes ? Jusqu’ici, cette question était invariablement résolue par la cueillette sauvage de l’un desdits tournesols – ce qui explique d’ailleurs peut-être le fait que les habituels martyrs du festival soient au repos cette année, mais c’est un autre sujet. Ainsi, s’agiter du tournesol dans les premiers rangs permettait à la fois de se sentir unique, intelligent, original, peut-être même drôle (soyons fous), tout en faisant comme tout le monde depuis le début du festival – ou du moins depuis que ceux que l’on nomme poétiquement des « soleils » soient plantés sur le terrain.

De là, deux solutions : pleurer et rester assis chez soi, ou innover. Le coût d’un sésame pour le Paléo s’avérant des plus conséquents, certains ont probablement décidé de prendre leur courage à deux mains et d’organiser un brainstorming. Parmi eux se cachaient manifestement quelques esprits geeks un poil nostalgiques de cette bonne vieille époque où l’on pouvait jouer sur le vieux mac cubique de papa – oui, celui avec lecteur de disquette intégré, qui ressemblait à un cyclope étonné. Un papier bristol, du plastique, du scotch, quelques potes et des baguettes en bois. Quelques minutes (heures ? secondes ? Tout dépend des substances consommées par l’esprit geek et du temps passé à jouer avec son chat entre temps…) plus tard, le tour est joué : voici Pac-Man et les fantômes, prêts à émerger au milieu de la foule. Et ça marche : non seulement les cameramen des plus grandes scènes ne cessent de les filmer, mais certains spectateurs s’en servent même comme meeting point pour se rejoindre devant le concert d’Elton John. Pour couronner le tout, un journal d’étudiants a réalisé un dessin à partir d’eux, qui a été retweeté par le Paléo himself. Tant pis pour la tendinite chopée à force d’agiter ses bras au-dessus de sa tête, ça valait la peine. L’année prochaine, ils prendront des piques à brochettes plus longues.

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.