X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
A la découverte des sommets du Paléo Festival
C’est un voyage à travers la Cordillère des Andes que nous propose le Paléo Festival cette année, représentée notamment par divers sommets multicolores et flashy. Réalisés avec 47 km de corde, ils offrent chacun un espace de détente, de « décompression » où siroter un cocktail péruvien ou grignoter une empanada richement garnie.

Ce mercredi, L’auditoire, curieux, est allé à la rencontre d’Amaryllis Blanchard, responsable des nouveaux projets à Paléo. Du haut de ses 29 ans, cette jeune femme passionnée et créative est une figure importante dans la conception du Village du Monde dont elle est cheffe de projet, mais pas seulement. Elle est également en charge des installations Monic La Mouche et de la coordination des projets HES-SO.
Portrait.


© Kathleen Vitor


L’auditoire : Quel est l’objectif de ces divers projets ?
Amaryllis Blanchard : Il y a d’abord la musique, certes, la découverte. Mais avec le Village du Monde on essaie d’aller un peu plus loin, car souvent ce sont des groupes qui ne sont pas forcément représentés sur les autres scènes ou les autres festivals. Et puis on fait en sorte que ces projets soient des « zones de décompression », où on peut s’asseoir confortablement, pour manger au calme. On essaie de trouver des lieux où on peut se mettre à l’abri. Cette année il y a le Bar du Voyageur, la scène de l’Escale, le Dôme bien sûr. L’idée c’est de proposer un peu de confort, de créer un festival dans le festival.

Vous avez beaucoup de responsabilités, puisque ces projets représentent une grande part du festival. Quel est votre parcours ?
J’ai fait mes études en France, dans une Ecole de communication. Au départ c’était très large, et puis je me suis spécialisée dans tout ce qui était culture du monde, l’ethnomusicologie aussi et tout ce qui était montage d’événements culturels et médiatiques. En Suisse, je sais qu’il y a plusieurs écoles spécialisées comme l’Ecole de tourisme de Sierre et les Ecoles Hôtelières qui permettent d’arriver à ce type de métier. Je remarque que dans nos internes, beaucoup de personnes viennent de ce type de formation. Il y a aussi les Ecoles de communications ou la FCMA à Nyon.

Quel est le point de départ de votre collaboration avec le Paléo Festival ?
J’ai grandi dans la région et j’ai d’abord été bénévole à Paléo au service de la sécurité, il y a plusieurs années. Et puis le festival c’était le rendez-vous entre amis, en famille, l’immanquable de l’été. Un jour, à force de rentrer en contact avec diverses personnes, on m’a proposé ce travail, c’était un peu une chance. Et voilà, petit à petit, ça fait cinq ans que je fais cela maintenant.

Comment se déroule l’élaboration de la thématique choisie, la conception du projet, l’immersion dans l’univers culturel choisi ?
La thématique est souvent choisie deux ans à l’avance. Pendant la première année, on garde les contacts des associations. Et pendant l’automne, j’entre en contact avec les communautés de la région représentées en Suisse, j’essaie de trouver des contacts sur place, j’écoute beaucoup de musique, je regarde des films, je me documente. Donc je collecte toutes ces images de références et c’est là que je commence à choisir les thématiques, à établir une liste de mots clefs.
Chaque année, il y a un voyage qui nous permet d’aller peaufiner, affiner, chercher des matériaux comme des tissus, et se conforter dans l’idée scénographique, rencontrer des artistes.


© Kathleen Vitor


Comment voyez-vous le Village du Monde cette année, par rapport aux années précédentes ?
Le changement est là chaque année. Mais les thématiques sont plus ou moins faciles d’accès, ou attirent un plus ou moins grand public. Et je trouve que la thématique des Andes de cette année est facile, dans le sens où tous les âges peuvent être touchés. Il y en a pour tous les goûts, avec divers styles musicaux – le traditionnel, l’électro, le rock ou le reggae. Même dans la nourriture, ce qu’elle évoque, ça parle un peu aux gens et en même temps ils ont envie d’en découvrir plus. Donc c’est peut-être plus facile d’accès que d’autres thématiques que l’on a pu avoir, comme l’Océan Indien l’année dernière.

Comment s’est passé la première soirée d’ouverture du Village du Monde ?
Pour ma part, j’étais très satisfaite, parce que j’ai trouvé que les deux scènes ont accueilli un public qui était présent, nombreux et chaleureux, ce qui est super pour les artistes. Et ici, à l’Escale, c’était un peu plus intime. On arrive à voir un peu mieux la tête des gens, et ils étaient tous fous, ils dansaient ensemble, faisaient danser les autres. Il y avait quelque chose de très convivial et chaleureux !

Par rapport à la musique et aux artistes, on ressent certains mélanges de styles. Comment procédez-vous à la programmation, qu’est-ce qui est recherché ?
Ce mélange est vraiment lié aux cultures des Andes, car il y a eu ces mouvements de populations, d’Europe, d’Afrique, des autochtones, et même d’Asie. Par contre ce qu’on a cherché, avec Jacques Monnier, responsable de la programmation musicale, c’est un petit quelque chose qui dépayse mais qui parle à notre public, et on essaie toujours de représenter ce qui se fait de manière moderne et parfois urbaine dans les autres pays. C’est pour cela qu’il y aura aussi beaucoup d’électro et de rock sur cette scène, mais toujours avec une vraie base où on sent la rythmique principale, qui est la Cumbia.
Donc on essaie toujours de montrer la contemporanéité de ces styles musicaux, c’est pourquoi notre scénographie se veut toujours moderne pour ne pas être uniquement dans le folklore.


© Kathleen Vitor


Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.