X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Prise de contact

Thirty seconds to mars et ses triangles mystérieux (© Paléo)
Pour la soirée d’ouverture de cette 39e édition du Paléo, L’auditoire vous propose une première prise de contact avec le festival et vous propose un petit parcours sur la plaine de l’Asse, entre flâneries et bains de foule (dansante !).

Niveau météo tout le monde a été soulagé puisque, mis à part quelques légères petites pluies, les festivaliers sont passés entre les gouttes pour cette soirée d’ouverture! En ce mardi 22 juillet, on entre sur le site du Paléo avec des bottes de pluie même si le terrain n’est pas totalement détrempé (comme il l’est parfois !) et est à peu près praticable. Il y a juste ce soupçon délicat de boue qui recouvre légèrement les installations des différents stands et qui est là pour nous rappeler que Paléo c’est aussi ce doux mélange entre musique, bonne humeur, chapeaux de paille et légère crasse dont on dira qu’elle a pour caractéristique principale d’être… accueillante ! Petite pensée au passage pour les campeurs, venus le lundi sous une pluie abondante tenter de planter leurs tentes sous des envolées de « Bamboulé ! », hymne national en terres nyonnaises.

C’est le jeune BB, qui assure le premier concert de la Grande Scène, remplaçant au pied levé l’ex-leader de Louise Attaque Gaëtan Roussel qui a dû annuler sa venue. En se contentant d’écouter « Lucky » de Bastian Backer d’une oreille, il est temps de faire une petite balade de reconnaissance sur la plaine de l’Asse, histoire de saluer les spots (et potes) habituels et de découvrir quelles surprises l’édition de cette année nous a réservé. A l’entrée, on se prend en photo à côté des fameuses lettres blanches P A L E O, fixées au talus, sans complexes dira-t-on, à la façon des célèbres emblèmes de Hollywood, et on rit de l’ascension jusqu’à elles qui s’avère assez difficile vu la pente plutôt glissante. Comme il est un peu tard pour foncer à l’espace enfants MiéliMiélo dans l’espoir d’obtenir (oui on a un peu honte) les granitas gratuites au sirop réservées a priori aux petits entre 6 et 12 ans (oui on vous avait dit qu’on avait un peu honte…), on part sur la droite et on passe devant l’infirmerie, là où ne circulent pas encore les brancards d’ados ayant abusé de la possibilité de venir au festival avec plein de bouteilles de « sodas » dans leurs sacs. Un peu plus loin commencent les stands de nourriture dans lesquels on trouve aussi bien des raviolis vapeur tibétains que des desserts de pâte roulée venus de Transylvanie ou encore la fameuse recette des « Hot fondue » - c’est-à-dire du pain à hot dog rempli à ras bord de fromage dégoulinant.


La chanteuse M.I.A., quand on vous parlait de look improbable... (© Paléo)
Côté médias, on retrouve comme chaque année le stand bicéphale de la radio suisse avec, côte à côte mais séparés, les studios de Couleur3 et de La Première. Pour Couleur3, deux animateurs assurent chaque jours trois heures d’émission en direct et c’est ce mardi Benjamin Luis et Vincent Veillon qui s’y collent, bataillant joyeusement entre interviews, showcases, rediffusions et concerts en direct. Du côté de La Première, Yann Zitouni anime son rendez-vous quotidien « Paradiso ». Pour ce qui est de l’installation (spectaculaire cette année !) des HES, on vous laisse la surprise et vous en reparle dans la semaine, tout comme pour le Village du monde qui, pour cette édition, accueille des artistes venus tout droit de la région des Andes !

Sur la Grande Scène, c’est maintenant le groupe du charismatique Jared Leto (pourquoi Diable a-t-il choisi de cacher ses beaux yeux derrière d’immenses lunettes un peu étranges), acteur que vous avez adoré dans Requiem for a dream, tout de blanc vêtu et ressemblant en ce moment davantage à un gourou de secte qu’à un chanteur – en témoigne le symbolisme un peu flou de leur décor et du logo qui rappelle le triangle Illuminati. Complot ? Arnaque ? Idole pour jeunes filles en fleur ou jeunes adultes conspirationnistes ? On préfère garder le mystère intact et flâner vers les bars alentours en quête de quelques cocktails…

Cocktails qui tombent à point nommé pour motiver les troupes qui s’apprêtent à danser sur le son de M.I.A., chanteuse britannique d’origine skri lankaise dont on à peine à croire qu’elle fête bientôt ses 40 ans. Connue pour son look excentrique lui donnant l’air d’être une adolescente un peu dépareillée mais toujours follement stylée, M.I.A. donne des concerts connus pour ressembler à de grands dancehalls alternatifs. Elle était entourée ce soir-là de trois danseurs étonnants, bientôt rejoints le temps d’un morceau par une horde de jeunes filles du public, ravies de se déchaîner elles aussi (mais n’est pas danseur qui veut…hum) sur une musique qui, il faut l’avouer, pousse au déhanchement frénétique et vous donne l’impression d’officier dans une battle de danse en pleine rue du Moyen-Orient. Bercée par les halos de senteurs marijuanesques (jusqu’à en faire profiter la chanteuse ?...), la foule a donc pleinement profité de ce concert haut en couleurs et fort en bons sons ! Les très attendus The Black Keys ont eux aussi enchanté le public et c’est ensuite le lyonnais Gesaffelstein qui a fait bouger les festivaliers jusque tard dans la nuit.

Pour notre part, nous avons continué la soirée du côté du bar des musiciens qui fait danser les bénévoles, les organisateurs, les artistes, les journalistes et d’autres chanceux jusqu’au petit matin avec un DJ qui passe à peu près de tout et c’est très bien ainsi ! Vous saurez donc que l’équipe de L’auditoire ne se laisse pas aller et compte bien profiter autant que vous pour vous faire vivre le meilleur du festival tout au long de la semaine !

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.