X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
Assistance mortelle

En ce dimanche 16 mars 2014, tandis qu’un soleil éclatant paressait dans les rues de Genève, c’est une atmosphère bien plus sombre qui habitait le Théâtre du Grütli. La dernière après-midi du Festival Du Film et Forum International des Droits Humains était consacrée à Haïti, petit pays qui, malgré les colossales aides internationales, ne parvient pas à sortir de la misère.

Assistance mortelle, un documentaire réalisé par Raoul Peck, ancien ministre de la culture haïtien, se proposait de revenir sur une catastrophe qui a empiré la précarité déjà extrême d’Haïti : le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Scènes simples et pas de mélodrame visuel pour illustrer le malheur de ce petit territoire, mais des paroles assommées de tristesse et de résignation. Les images montraient des associations et gouvernements étrangers prendre le contrôle des opérations haïtiennes de manière éhontée. Le film, sorte de réquisitoire à l’encontre de la communauté internationale, a fait réagir le nombreux public présent pour l’occasion. Parmi le public du Théâtre du Grütli, on entendait distinctement des insultes proférées à l’égard des ONG humanitaires présentes en Haïti. En effet, le point de vue du réalisateur était très clairement défini. Les ONG humanitaires sont arrivées avec leurs millions, sans aucune considération pour le gouvernement haïtien, qui n’a eu aucune emprise sur la gestion de la catastrophe. Avec beaucoup de conviction et preuves à l’appui, Raoul Peck place la communauté internationale comme grande fautive dans un drame qui ne cesse de s’enliser. Un jugement enfantin, basé sur un principe universel : la faute revient toujours aux autres.

C’est sur ce point de vue radical tenu par l’auteur que sont revenus les intervenants au débat qui a suivi la projection. Avec des nuances et des précisions : certaines associations ont réussi leur mission, c’est-à-dire permettre aux haïtiens de vivre dans des conditions dignes et d’imaginer un futur meilleur. De plus, on ne peut mettre la faute entièrement sur la communauté internationale : elle s’est engouffrée dans un vide laissé par les institutions haïtiennes faibles ou inexistantes. De ce débat, il ressort une idée, selon les intervenants encore trop peu exploitée : collaborer avec la diaspora haïtienne, qui connait bien Haïti, qui a les ressources et les compétences pour faire enfin peau neuve. De quoi garder espoir.

Intervenants : Jean-Marc Biquet, Richard Seitenfus, Michael Khambatta

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.