X
X
L'auditoire

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook
Culture
A selfish Giant: Une critique de la perfide Albion

Visionné au FIFDH.

Librement inspirée de la nouvelle d’Oscar Wilde, A selfish Giant est un film écrit et réalisé par Clio Barnard. Diplômée des Beaux-Arts de Newcastle, la réalisatrice livre son premier long-métrage fictif. Il nous plonge dans l’Angleterre profonde. Loin d’Oxford Street et de ses magasins bon chic bon genre, nous sommes invités à découvrir la réalité nauséabonde de la classe anglaise peu aisée du XXième siècle.

Arbor et Swifty sont deux proches amis collégiens ne fréquentant que trop peu leur établissement de Bradford (lieu d’origine de la réalisatrice). Arbor, jeune et frêle blondinet de douze ans est atteint d’hyperactivité. Son grand frère toxicomane à l’addiction revendiquée lui vole ses cachets au quotidien pour mieux calmer son manque chronique. Swifty, grand brun bien enveloppé, est l’aîné d’une famille de sept enfants. Il ne boit que de l’energy drink et aime beaucoup les chevaux. Ce qui fait de lui la victime idéale de ses camarades. Il est gros, il est moche, il a de mauvais goûts et en plus il est pauvre. Lors d’une rixe, Arbor vient à son secours et l’encourage à rendre coups pour coups ce qu’il a reçu. Les deux amis se retrouvent convoqués chez le directeur. Swifty en prend pour deux semaines. Arbor est exclu définitivement.




Commence alors une nouvelle vie pour ces deux pré-adolescents. Ensemble, ils se mettent au service de Finder, le ferrailleur de la ville qui a aussi la particularité d’être le propriétaire de Diesel, un cheval de course pour qui Swifty aura beaucoup de compassion. À l’aide du cheval, les deux personnages traversent Bradford à la recherche de l’or rouillé ; la ferraille du quotidien. Câbles usagés, casseroles jetées, machines à laver dysfonctionnant et voitures brûlées deviennent l’obsession d’Arbor. Bientôt, il regardera les câbles électriques chargés à 1'300 volt avec avidité. Aux côtés des voitures modernes qui emplissent toute la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Arbor et Swifty passent leurs journées sur un chariot tiré par un cheval avec toute leur ferraille. Entre misère et incompréhension, nous assistons impuissant à la lente descente aux enfers de deux enfants tentant désespérément de survivre dans cette Angleterre absente au niveau social.

En nous renvoyant magnifiquement à une condition humaine piégée par un capitalisme sans scrupule ainsi qu’à celle de notre propre existence, Clio Barnard signe sans aucun doute l’un des chefs-d’œuvre de l’année 2013 sous la forme d’un choc électrique époustouflant. Le film sortira le 17 mars prochain au cinéma du Grütli à Genève. Ne manquez surtout pas ce rendez-vous avec l’une des réalisatrices de demain !

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Téléchargez le dernier numéro de L'auditoire !

auditoire

Archives

time_machine

Remontez dans le temps ! Retrouvez tous les anciens articles de L'auditoire ici.

Rejoignez-nous sur Facebook

Suivez notre actualité au quotidien; retrouvez chaque jour articles, concours et photos!

Facebook

Recherchez dans les articles

Agenda

Sélection d'événements choisis par la rédaction, pour ne plus rien manquer dans la région.

auditoire

Abonnez-vous, c'est gratuit!

L'auditoire n'est plus envoyé automatiquement à toute la communauté universitaire.
Si vous souhaitez continuer à recevoir notre douce prose dans vos foyers, il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Et si vous nous aimez vraiment beaucoup, vous pouvez souscrire à un abonnement de soutien.